Cueillette

Poème illustré par un tableau de :

Denis Gingras
www.dgingras-artist.com

Le ciel bleu est foncé et la forêt si rousse
Qu’on dirait qu’une étoile est tombée sur la terre,
Faisant jaillir des bois des bribes de lumière ;
Le ciel bleu est marine et l’atmosphère est douce.

Et si nous allions tous cueillir des champignons ?
Anne, prends un panier où mettre la cueillette
Car tu t’y connais bien ! Et nous ne risquerons
Rien avec tes conseils. Une belle omelette

Conclura la journée : un plat vraiment goûteux,
Odorant, parfumé par de friands lactaires
Délicieux, bien en chair… Ah ! Nous n’avons plus d’oeufs ?
Nous nous contenterons simplement de les faire

Griller sur des sarments… Oh ! Mon Dieu qu’il fait bon
Sous l’ombre effilochée des grands pins qui ondoient
Agités par le vent ; mais le ciel bleu déploie
Sur la forêt qui bruit un gros nuage rond.

À propos de Vette de Fonclare

Professeur de lettres retraitée, a créé un site de poèmes dits "classiques", pratiquement tous voués à la Provence.
Ce contenu a été publié dans Automne. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire