Conseils d’amis

Poème illsutré par un tableau de :

Nelly Lestrade
www.nellylestrade.e-monsite.com

Toi, l’estranger, quand tu viendras
Pour passer chez nous tes vacances,
Voici un conseil de prudence
Et dont tu nous remercieras :

Si le mas que tu as loué
Est très vieux, ses pierres chauffées
Par le grand soleil du Midi
Peuvent très bien être le nid

D’un péril inconnu pour toi.
La chaleur couvant sous le toit
Peut attirer un grand danger,
La plupart du temps ignoré

Par les Parisiens de passage.
Tu vas donc devoir être sage
Et le matin dès ton réveil
Faire bien gaffe à tes orteils :

Il faudra vider tes chaussons !
Tu dois savoir que les scorpions
Adorent l’odeur de tes pieds :
Ce n’est qu’un conseil avisé …

À propos de Vette de Fonclare

Professeur de lettres retraitée, a créé un site de poèmes dits "classiques", pratiquement tous voués à la Provence.
Ce contenu a été publié dans La Provence au coeur. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire