Clapotement

Poème illustré par un tableau de :

Joseph Bayrol
www.josephbayrol.com

La Méditerranée clapote,
Et ses vagues qui tournicotent
Lèchent les baigneurs en douceur :
Baiser très froid, rude fraîcheur

De l’eau qui recule et avance
Sur une plage de Provence
Sous l’ardent soleil de midi.
Chuchotement, doux clapotis

De l’eau qui gazouille en dansant
Sur la grève brodée d’argent.
Mer du mois d’août, légers remous
Qui la font onduler tout doux

Sous la lumière effervescente.
La Méditerranée dansante
Avance et recule en tanguant
Sur le rivage ourlé d’enfants.

Elle clapote et tournicote,
Elle léchote et asticote
Les nageurs qui ne savent pas
Qu’elle est aussi source d’effroi.

 

À propos de Vette de Fonclare

Professeur de lettres retraitée, a créé un site de poèmes dits "classiques", pratiquement tous voués à la Provence.
Ce contenu a été publié dans Méditerranée. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire