Chez nous…

Poème illustré par un tableau de :

Jean Navarre
(1914-2000)

www.celiabguedj.com

Oui ! c’est vrai que chez nous l’été est envoûtant,
Le printemps très fantasque, l’automne éclatant
Et l’hiver bien plus doux qu’ailleurs partout en France :
Et si le Valhalla se trouvait en Provence ?

Vous allez m’accuser d’être bien trop partiale,
Juger que mon amour a rendu anormale
Mon énorme indulgence envers notre Midi
Dont je dis constamment que c’est un Paradis !

Et vous n’aurez pas tort ! J’aime tant ce pays
Que je ne pourrais pas habiter loin d’ici !
La Provence a pour moi mille et mille vertus :
Je l’aime infiniment et à coeur que veux-tu

Car son ciel est d’un bleu indécelable ailleurs,
Et sa terre un peu sèche a la senteur des fleurs
Y poussant à foison sous un grand soleil blanc.
C’est l’Eden adulé par des millions d’amants…

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

À propos de Vette de Fonclare

Professeur de lettres retraitée, a créé un site de poèmes dits "classiques", pratiquement tous voués à la Provence.
Ce contenu a été publié dans Chez nous. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.