Château-Arnoux

On va vélivoler au-dessus de la ville
Puisque le vol à voile y est le bienvenu,
Et nous allons rester bien au-dessous des nues
Pour mieux en apprécier la beauté si tranquille.

Regarde le château avec ses quatre tours !
Deux rondes, deux carrées…
Essaie d’aller tout doux : laisse-moi contempler
Le merveilleux jardin qui fleurit tout autour.

Et là, ce petit lac ! Mais non, c’est la Durance
Contenue fermement au creux de son barrage…
Restons encor un peu au-dessus du village
Avec ses rues tortues d’un village en Provence !

Admirons-le ainsi avec les yeux des anges
Qui peuvent regarder tout le Midi d’en haut !
Et si nous nous posions sur le toit du château
Comme vient de le faire une jolie mésange ?

 

À propos de Vette de Fonclare

Professeur de lettres retraitée, a créé un site de poèmes dits "classiques", pratiquement tous voués à la Provence.
Ce contenu a été publié dans Cités provençales, La Haute Provence. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire