Château-Arnoux

On va vélivoler au-dessus de la ville
Puisque le vol à voile y est le bienvenu,
Et nous allons rester bien au-dessous des nues
Pour mieux en apprécier la beauté si tranquille.

Regarde le château avec ses quatre tours !
Deux rondes, deux carrées…
Essaie d’aller tout doux : laisse-moi contempler
Le merveilleux jardin qui fleurit tout autour.

Et là, ce petit lac ! Mais non, c’est la Durance
Contenue fermement au creux de son barrage…
Restons encor un peu au-dessus du village
Avec ses rues tortues d’un village en Provence !

Admirons-le ainsi avec les yeux des anges
Qui peuvent regarder tout le Midi d’en haut !
Et si nous nous posions sur le toit du château
Comme vient de le faire une jolie mésange ?

 

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

À propos de Vette de Fonclare

Professeur de lettres retraitée, a créé un site de poèmes dits "classiques", pratiquement tous voués à la Provence.
Ce contenu a été publié dans Cités provençales, La Haute Provence. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.