Chanson de printemps

Sonnet illustré par un tableau de :

Marc Chagall
(1887-1985)

C’était une chanson que chantait ma grand’mère,
Une vieille chanson à propos du printemps
Et de son clair soleil revigorant la terre ;
Un doux chant d’autrefois, d’il y a bien longtemps…

On y parlait de fleurs, on y parlait d’amants
Qui ne soupçonnaient pas qu’aimer n’est que chimère ;
De jours ensoleillés, d’un utopique temps
Où n’existaient alors ni peine ni misère.

On y chantait aussi des pays parfumés,
Des mers inexplorées, des rives enchantées
Où n’abordaient jamais que ceux dont l’âme claire

Ne songeaient qu’à un bel et immuable amour.
Une jolie romance en forme de prière
Croyant naïvement qu’il rime avec toujours !

 

À propos de Vette de Fonclare

Professeur de lettres retraitée, a créé un site de poèmes dits "classiques", pratiquement tous voués à la Provence.
Ce contenu a été publié dans Printemps. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire