Certains jours…

_autumn-morning

Certains jours, on est triste. On regarde dehors :
Le temps y est bien morne et le ciel a roussi…
Sans qu’on s’en rende compte, octobre a réussi
A revenir chez nous en vieux renard retors.

Dodelinant tout doux, le soleil est malade ;
Penché tout de guingois au-dessus du Midi,
Il a l’air anémié et semble avoir maigri.
C’est vrai qu’en cet automne il peut paraître fade,

Mais est-il seul en cause ? Car c’est peut-être nous
Qui trimballons ainsi notre cœur en écharpe ?
Bien tristes trémolos aux doux sons de la harpe
De ce temps ramollo… Le mistral à genoux

N’est plus qu’un souffle mou, atone et apathique,
Sans ce rythme insensé qui peut vous rendre fous.
Il chuinte doucement, ses indolents froufrous
Rôdant sur le maquis, bien languide musique.

Certains jours, il fait triste et mon cœur abattu
S’est mis au diapason des sombres jours d’automne.
Dans le jardin rouillé de ternes traces jaunes
Salissent les massifs où le beau temps s’est tu.

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

À propos de Vette de Fonclare

Professeur de lettres retraitée, a créé un site de poèmes dits "classiques", pratiquement tous voués à la Provence.
Ce contenu a été publié dans Automne, La Provence au coeur. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire