Blocus

 

Sur le chemin montant, des plaques de verglas !
On n’a jamais vu ça dans ce coin de Provence .
C’est le réchauffement ? Oui, mais toute la France
Grelotte au coin du feu ou à tout petits pas

Comme nous à Lambesc. Nous n’osons plus marcher,
Glissons en patinant. Les gens sont à la peine
Dans les rues du village encor très verglacées,
Mais ils doublent pourtant les autos à la traîne.

Les vieux très circonspects comme la Météo
Sont cependant sûrs d’eux : le ciel est un peu beige ?
Il va faire demain un petit peu plus chaud !
Et l’on cherche partout les clés du chasse-neige …

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

À propos de Vette de Fonclare

Professeur de lettres retraitée, a créé un site de poèmes dits "classiques", pratiquement tous voués à la Provence.
Ce contenu a été publié dans Hiver. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.