Black minou

 Poème illustré par un tableau de  :

Anne Hudry
www.artiste74.com

Black minou, minet noir, pourquoi dit-on parfois
Que dès qu’est signalé ton si joli minois,
Il faut se protéger ou courir aux abris ?
Minet noir, black minou, quel est le malappris

Qui osa propager pour la première fois
Que tu portais malheur ? Petit chat hors-la-loi,
Viens t’en dans ma maison : je t’y protégerai
Et tu sauras alors que tu y es aimé

Et même sur-aimé. Joli chat de velours,
Tes immenses yeux d’or sont tout emplis d’amour…
C’est du moins ce qu’on croit… ou qu’on aimerait croire
Car certains sentencieux disent qu’on n’y peut voir

Que de l’indifférence ou un certain mépris.
Black minou, minet noir, il vaut mieux qu’on en rie !
Ta fourrure de jais n’attend que des caresses,
Vibrante de ronrons vrombissant de tendresse.

À propos de Vette de Fonclare

Professeur de lettres retraitée, a créé un site de poèmes dits "classiques", pratiquement tous voués à la Provence.
Ce contenu a été publié dans Zooland. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire