Bizarre…

Il paraît que certains aiment vraiment l’hiver :
Le froid, le vent, la pluie et les jours brumasseux ?
Mais comment peut-on donc apprécier cet enfer
Quand on vit à Lambesc ? Ne pas être amoureux

De son ciel sans nuage, immuablement bleu…
Ou qu’on voudrait ainsi ! Il faut être pervers
Pour ne pas en jouir, et s’avouer chanceux
De pouvoir savourer une telle lumière.

Oh ! Ces jours bien trop courts où l’on bâille d’ennui
Et ces tristes matins submergés par la nuit !
Cette brume mollasse ombrant le paysage !

Comment donc supporter d’être ainsi engoncés,
Gratouillés dans le cou par d’informes lainages !
Comment peut-on aimer ce temps emmitouflé ?

 

 

À propos de Vette de Fonclare

Professeur de lettres retraitée, a créé un site de poèmes dits "classiques", pratiquement tous voués à la Provence.
Ce contenu a été publié dans Cités provençales, Hiver. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire