Bizarre…

Il paraît que certains aiment vraiment l’hiver :
Le froid, le vent, la pluie et les jours brumasseux ?
Mais comment peut-on donc apprécier cet enfer
Quand on vit à Lambesc ? Ne pas être amoureux

De son ciel sans nuage, immuablement bleu…
Ou qu’on voudrait ainsi ! Il faut être pervers
Pour ne pas en jouir, et s’avouer chanceux
De pouvoir savourer une telle lumière.

Oh ! Ces jours bien trop courts où l’on bâille d’ennui
Et ces tristes matins submergés par la nuit !
Cette brume mollasse ombrant le paysage !

Comment donc supporter d’être ainsi engoncés,
Gratouillés dans le cou par d’informes lainages !
Comment peut-on aimer ce temps emmitouflé ?

 

 

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

À propos de Vette de Fonclare

Professeur de lettres retraitée, a créé un site de poèmes dits "classiques", pratiquement tous voués à la Provence.
Ce contenu a été publié dans Cités provençales, Hiver. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.