Biot en automne

 

 Poème illustré par :

Régis Sibra
http://pagesperso-orange.fr/regis.sibra

Biot* le moyenâgeux sommeille dans l’automne.
Les ultimes rayons d’un soleil amoindri
Cisèlent ses maisons sur le ciel adouci.
A ses pieds la garrigue est tachetée de jaune

Et la lavande en boule a la couleur de l’ambre.
La mer n’est pas bien loin ; le village perché
Sur sa  colline en rond semble être abandonné :
Les touristes l’ont fui et l’on est en novembre.

La céramique ocrée est toujours exposée,
– Poterie de toujours, poteries provençales –
Mais le chaland est rare, et seules des cigales
De terre bariolée nous rappellent l’été.

*Poème offert à la ville de Biot

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

À propos de Vette de Fonclare

Professeur de lettres retraitée, a créé un site de poèmes dits "classiques", pratiquement tous voués à la Provence.
Ce contenu a été publié dans Automne, Cités provençales. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.