Biot en automne

 

 Poème illustré par :

Régis Sibra
http://pagesperso-orange.fr/regis.sibra

Biot* le moyenâgeux sommeille dans l’automne.
Les ultimes rayons d’un soleil amoindri
Cisèlent ses maisons sur le ciel adouci.
A ses pieds la garrigue est tachetée de jaune

Et la lavande en boule a la couleur de l’ambre.
La mer n’est pas bien loin ; le village perché
Sur sa  colline en rond semble être abandonné :
Les touristes l’ont fui et l’on est en novembre.

La céramique ocrée est toujours exposée,
– Poterie de toujours, poteries provençales –
Mais le chaland est rare, et seules des cigales
De terre bariolée nous rappellent l’été.

*Poème offert à la ville de Biot

À propos de Vette de Fonclare

Professeur de lettres retraitée, a créé un site de poèmes dits "classiques", pratiquement tous voués à la Provence.
Ce contenu a été publié dans Automne, Cités provençales. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire