Banon

 

 Poème illustré par :

Dubois-Gérard
www.dubois-gerard.com

Adossé au plateau d’Albion,
C’est un village provençal*.
Perché au-dessus du Coulon,
Il est vraiment original :

Un village triangulaire
Dont la dentelle du clocher
Se détachant sur le ciel clair
Serait le mystique sommet.

Original, c’est sûr ! Il l’est,
Et par une autre déraison :
Car dans la modeste cité
Les livres poussent à foison

Par centaines et par milliers.
Et le vieux Banon est connu
Pour sa librairie « Le Bleuet »
Où le Livre est porté aux nues

Et où affluent tous les lettrés
Du fin-fond de notre Provence ;
Et même sans exagérer
Du fond du fin-fond de la France (1)

Mais reposons les pieds sur terre
Car ici une autre merveille
Vous enthousiasme et vous sidère :
C’est une tranche de soleil,

Un petit fromage tout rond
Enveloppé dans quatre feuilles,
Un tout petit chèvre qui fond
En vous mettant la larme à l’oeil

Tant il est doux, tant il est bon !

1- Et même du monde entier …

*  poème offert au village de Banon

À propos de Vette de Fonclare

Professeur de lettres retraitée, a créé un site de poèmes dits "classiques", pratiquement tous voués à la Provence.
Ce contenu a été publié dans Cités provençales, La Haute Provence. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à Banon

  1. Prache Cyrille dit :

    Madame, merci et bravo pour votre poème sur notre beau village. Le lisant, je comprends à quoi vous avez été sensible, ce que vous traduisez fort bien en poésie.
    Je décrypte aussi que la poésie limite l’envergure géographique de provenance des fans du Bleuet (il en vient du monde entier !) mais également le nombre de feuilles de chataigner enveloppant notre si bon fromage… ceci n’altère en rien le goût de votre poème, ni la valeur de mes compliments.
    Bonne continuation !
    Cyrille PRACHE
    Maire de Banon

  2. Vette dit :

    Poème rectifié : toutes les feuilles y sont !
    Vette’ de Fonclare

Laisser un commentaire