Premier bain

 

Poème illustré par un tableau de :

Henri-Edmond Cross
www.membres.lycos.fr

Les oreilles dans l’eau l’on flotte,
Le flux vous porte par dessous.
Tiède, enveloppant et très doux,
Il vous berce et il vous cahote.

En y entrant jusqu’aux genoux,
On a trouvé que c’était froid
Car un petit vent de norois
Vagabondait autour de vous.

Puis doucement l’on est allé
Un peu plus bas et plus profond.
Des vaguelettes tout en rond
S’acharnaient à vous suffoquer.

Plus loin, un peu plus loin… Et l’eau
S’est élevée jusques au coeur.
C’est alors le cri du vainqueur :
On s’est même mouillé le dos !

La nuque dans l’eau l’on jubile.
On vire, on surnage, on ondule,
On est devenu une bulle
Sur la mer nacrée qui oscille.

À propos de Vette de Fonclare

Professeur de lettres retraitée, a créé un site de poèmes dits "classiques", pratiquement tous voués à la Provence.
Ce contenu a été publié dans Méditerranée. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire