Après ces trois jours…

Couverture-Charlie-Hebdo

On a vécu trois jours d’une horreur absolue
Où le Mal a gagné, dévastant le pays…
Puis le Bien l’a vaincu. Et nous sommes unis,
De nouveau tous ensemble. Affaire résolue.

Mais il faut nous serrer les uns contre les autres,
Faire face à l’effroi et nous tenir la main
En marchant côte à côte. En chantant que demain
S’écrira : « Liberté ». Elle est mienne, elle est vôtre,

Notre moelle épinière ; et parfois le bâton
Qui nous permet à tous de bien nous rappeler
Que nous pouvons marcher. Que nous devons aller
Du côté lumineux où brille la Raison !

Assis dans les nuées, surplombant notre foule,
Regardez-Les, là-haut, nous criant d’avancer.
Nos armes ? Des crayons ! C’est tout à fait assez
Pour détruire des cons. Et notre grande houle

Brandissant des stylos s’en va gagner le monde
Pour déverser partout l’idée de Liberté.
Armés de nos crayons, allons donc La porter
Au-delà de chez nous, à des mille à la ronde…

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

À propos de Vette de Fonclare

Professeur de lettres retraitée, a créé un site de poèmes dits "classiques", pratiquement tous voués à la Provence.
Ce contenu a été publié dans Questions ?. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Après ces trois jours…

  1. Sur Facebook :

    252 personnes atteintes

Laisser un commentaire