Acrostiche

Provence au ciel immense et souvent bleu faïence,
Royale et alanguie au Midi de la France,
Ouvre donc mieux ton coeur à ceux qui te désirent !
Venus souvent de loin, ils ne pensent qu’à fuir
Et à escamoter un temps trop brumasseux.
Ne reste pas trop sourde à leurs cris et leurs voeux
Car ils t’aiment vraiment. Depuis toujours ils ont,
Enracinés en eux, ton image et ton nom.

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

À propos de Vette de Fonclare

Professeur de lettres retraitée, a créé un site de poèmes dits "classiques", pratiquement tous voués à la Provence.
Ce contenu a été publié dans La Provence au coeur. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.