Acrostiche

Provence au ciel immense et souvent bleu faïence,
Royale et alanguie au Midi de la France,
Ouvre donc mieux ton coeur à ceux qui te désirent !
Venus souvent de loin, ils ne pensent qu’à fuir
Et à escamoter un temps trop brumasseux.
Ne reste pas trop sourde à leurs cris et leurs voeux
Car ils t’aiment vraiment. Depuis toujours ils ont,
Enracinés en eux, ton image et ton nom.

À propos de Vette de Fonclare

Professeur de lettres retraitée, a créé un site de poèmes dits "classiques", pratiquement tous voués à la Provence.
Ce contenu a été publié dans La Provence au coeur. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire