A vous couper le souffle…

Vue du ciel

C’est Marseille et la mer, là-bas, à l’infini…
De là-haut* une vue à vous couper le souffle,
Un site fantastique et qui vous époustoufle,
Vous poussant malgré vous à murmurer : « Merci ! »

Sous le ciel sans nuage un site féérique,
Un ciel qui lentement vire au rose orangé.
Dans le soleil couchant l’horizon s’est frangé
D’une écharpe striée par un bleu électrique.

La ville peu à peu se pointille de jaune,
Lumière en cliquetis qui la fait scintiller ;
Et bientôt tous les ports s’en vont s’illuminer,
Effaçant d’un seul coup la grisaille d’automne.

La Bonne Mère d’or brille de tous ses feux,
Rayonnant sur la ville aimée qu’elle protège.
Le ciel bleu qui s’éteint vient de virer au beige,
Et l’enfançon divin a fermé ses longs yeux.

* De Notre-Dame de la Garde

À propos de Vette de Fonclare

Professeur de lettres retraitée, a créé un site de poèmes dits "classiques", pratiquement tous voués à la Provence.
Ce contenu a été publié dans Automne, Marseille, Méditerranée. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire